Régions

Présentation des Régions et programmes développés

Un changement majeur s’est opéré au niveau de la structure de l’Institut de Technologie et d’Animation (ITECA) depuis le séisme de janvier 2010.  C’était un impératif pour l’Institution de se mettre plus près des organisations paysannes partenaires.  Le projet  de décentralisation s’est étendu  avec la création de 2 nouveaux bureaux régionaux (Savanette et St-Marc).  ITECA dispose désormais de bureaux et d’infrastructures dans 4  communes : Gressier à Ti Boukan, Gros-Morne, St-Marc et Savanette.

Gressier

Présentation géographique

Gressier est une commune de l’arrondissement de Port-au-Prince, située à 16 km de l’Ouest de Port-au-Prince. Limitée au Nord par le Golfe de la Gonâve, à l’Ouest par la Plaine de Léogâne, au Sud par le massif de la Selle, la commune de Gressier s’étend sur une superficie de 102.69 km².

Elle a trois sections communales : 1ere Section Morne à Bateau,  2eme Section Morne Chandelle,  3eme Section Petit Boucan.  Elle compte une population de 33152 habitants dont 16643 hommes et 16509 femmes.  Les principales activités économiques sont ; l’agriculture  vivrière et la pêche.  C’est une ville côtière.

Activités et programmes développés

La Ferme agricole

ITECA est présent depuis plus de trente ans dans la commune de Gressier.  Le Centre de Formation de l’ITECA à Ti Boukan, Gressier dispose d’une ferme agricole à caractère éducatif, productif et expérimental. La production avicole occupe une place importante dans les activités de la ferme de Petit Boucan. L’apiculture est également développée.  Le miel récolté est mis en bouteille et est disponible au Centre pour être vendu.  L’élevage de lapins, de chèvres améliorées, de cochons est aussi pratiqué.

C’est aussi un espace d’apprentissage pour les jeunes (filles et garçons) des différentes organisations paysannes.  La ferme accueille chaque année 2 jeunes (une fille et 1 garçon)  de départements différents qui viennent acquérir une formation pratique et théorique.

DSC_1705
DSC_1666

pigs DSCN0870

Le projet d’approvisionnement en eau potable à Maréchal et communautés avoisinantes

Face aux difficultés causées par le séisme, ITECA s’est mobilisé dès le 12 janvier pour apporter secours et assistance à la communauté de Petit Boucan.  Une des activités d’urgence gérées par ITECA après le séisme est la réhabilitation et  l’extension du système d’eau potable construit en 2004. Le réseau mesure maintenant 15 km avec 12 fontaines, 12 kiosques et environ 200 abonnés. La gestion du système est assurée par le CAEPA de Petit-Boucan, une structure décentralisée de la DINEPA. La source se trouve dans la localité de Digot.

Un autre système d’adduction d’eau potable est en cours d’exécution et concerne huit communautés paysannes. Il s’agit des localités suivantes : Marechal, Grand-Rivière, Cazale, Grand-Savane, Sous-Savane, Grand-Bori, Bonyotte et Cabois.  Ce projet est financé par Oxfam Québec et vise à résoudre les problèmes en eau potable et en assainissement auxquels font face les communautés précitées.

Ce système comprend une ligne principale avec des ramifications parcourant une trajectoire de 15 kilomètres, un réservoir de capacité de 100 mètres cube et 14 kiosques servant de point d’approvisionnement public en eau potable.  La source captée se situe dans la localité Guirand(une habitation du sud ’Est de Petit-Boucan) et l’adduction est faite au moyen des tuyaux en polyéthylène.

DSCN9172 DSCN9047

Le projet de Reconstruction

Le séisme du 12 janvier 2010 a frappé durement Haïti.  C’est le tremblement de terre le plus fort ressenti en Haïti. La commune de Gressier située à une dizaine de Km de l’épicentre du séisme a particulièrement souffert de la catastrophe.  Immédiatement après le séisme, ITECA a conduit dans la section communale de Petit Boucan une enquête exploratoire qui a couvert 1 783 ménages dans 18 habitations. L’ampleur des dégâts enregistrés (95.34% de maisons détruites ou gravement endommagées) et la grande vulnérabilité de la population concernée (46 % de mal nourris et accès limité à l’eau potable) sont apparues au grand jour. C’est dans ce contexte difficile que l’ITECA a initié son projet de reconstruction de plus de 1700  maisons permanentes et parasismiques en faveur des victimes du séisme du 12  janvier 2010.

Evolution du projet

  •  100 maisons dans 10 localités différentes sont construites pendant la phase pilote avec comme partenaire CAFOD,  CARITAS Suisse,  Développement et Paix du Canada, TROCAIRE, Oxfam America et FOKAL.
  • Phase d’extension du  projet avec la construction de 50 maisons dans la localité de Sou Kafou avec l’appui d’un des partenaires de longue date de l’ITECA, ICCO.
  • La phase d’extension est en cours avec la construction de 400 maisons  en partenariat avec Développement et Paix du Canada.   L’inauguration a eu lieu le 5 février dernier par la remise de 58 maisons aux familles participantes. Au 20 avril 2013, 40 autres maisons sont déjà achevées.
front
2 homes

Appui en Sécurité Alimentaire 

Après le séisme du 12 janvier 2010, une forte migration de jeunes en direction des zones rurales a été constatée. Petit-Boucan n’a pas été épargné par ce phénomène. Les familles déjà nombreuses, étaient obligées d’accueillir 2 à 3 nouvelles personnes au sein de leur famille. Cette situation s’est traduite par une accentuation de la pression sur les maigres réserves alimentaires et entraine une aggravation des problèmes d’insécurité alimentaire.

Un projet de Sécurité Alimentaire a été mis en œuvre à Ti Boucan avec l’appui de CCHC du Canada, au profit de 500 jeunes âgés entre 18 et 30 ans. Ce projet avait un double objectif : 1) créer des richesses et emplois dans la zone et 2) contribuer de manière durable à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations de ladite localité. Le projet visait à appuyer la production de poulets et coqs de race « Large barred plymouth rock » ou « Rhode Island Red » et d’œufs dans la localité de Ti-Boukan.

Ces jeunes ont reçu chacun 16 poules, 2 coqs et un poulailler. Ils ont tous reçu une formation sur les techniques de l’élevage et sur des thèmes suivants : Différentes races de poules, Alimentation, Différents types de poulaillers, Vaccination et soins vétérinaires des poules. Ils ont bénéficié d’une formation en gestion et en comptabilité pouvant les aider à bien gérer leur petite entreprise. ITECA donne un appui à ces jeunes en les aidant dans la vente des œufs. Dans le cadre de ce projet, un incubateur pouvant contenir 19200 œufs a été aussi installé dans les locaux du Centre de formation.

Ekibasyon ze (8e jou) (1)1 eggs

Radio Ti-Boukan FM, 96.5

Durant l’année 2012, ITECA a développé un important projet en réhabilitation  d’infrastructures  et en soutien aux exploitations agricoles avec le support financier de Oxfam Québec.  Ce projet a favorisé l’installation au Centre de Formation de l’ITECA d’une radio communautaire.   Une trentaine de jeunes volontaires de la zone ont  reçu  des séances de formation sur des thèmes divers relatifs à la radio, à l’importance des radios communautaires en Haïti,  au journalisme, en communication et en technique de reportage et d’animation de radio.

Ces jeunes manifestent un grand intérêt pour la radio et en sont les principaux animateurs.  La CONATEL  a pris une disposition autorisant le fonctionnement des radios communautaires encadrées par SAKS (Sosyete Animasyon ak Kominikasyon Sosyal) dont Ti Boukan FM.

Plusieurs autres activités ont été réalisées dans le cadre de ce projet.  Ce sont entre autres :

  • Réhabilitation des canaux d’irrigation situés à la jonction de la rivière Tapion et de la ravine Nicole
  • Appui à la production agricole(haricot, igname, manioc, production végétale) et à l’élevage (élevage caprin, porcin, pisciculture, élevage de lapin, de poules)
  • Installation d’une quarantaine de silos pour le stockage des semences d’haricots
  • Production de 10.000 plantules d’arbres frutiers et forestiers
  • Réhabilitation du Marché de la Colline
  • Construction d’une cassaverie moderne
  • Réhabilitation de la route longeant la Ravine de la Corail, section Petit Boucan dans Gressier

Formation en santé humaine

Depuis 2010 ITECA a initié un programme de formation de promoteurs de santé communautaire pour la prise en charge des activités d’hygiène et de prévention dans les localités les plus éloignées dans la Section communale de Petit Boucan.  Ce programme tient de la collaboration d’une association de professionnels français en médecine dénommée (SFD : Santé, Formation Développement). Ce programme compte à présent  8 agents santé, 24 promoteurs santé et 12 matrones.

Le Centre de Formation

Le Centre de Formation(CDF) se trouvant au cœur de la nature reposante de Bellevue, section Ti Boukan, est aussi un espace calme et hospitalier pour vos séances de formation, de séminaires etc…

Le Centre dispose:

1) Une salle de formation pour environ 150  participants

2) Trois dortoirs d’une capacité totale de 60 personnes

3) Un réfectoire où vous pourrez déguster des plats haïtiens

4) Une choucounette pour des séances de travail en plein air

5) Electricité et eau courante 24/24, 7/7

6) Parking et espace sécurisés.

Venez et découvrez le bonheur de travailler et de vous divertir sainement  dans un environnement sympathique et verdoyant.

5 0

3 0000

Adresse du Centre de Formation :
Gressier, à l’entrée du Marché de la Colline, Rte de Bellevue
Tél :(509) 2228-1378, (509) 3717-8826, (509) 3716-3869
ccdfiteca@yahoo.fr

Gros-Morne

Présentation géographique

La commune de Gros Morne, se trouve dans le département de l’Artibonite. Avec une  superficie de 397 kilomètres carrés, sa population est estimée à  141 587 habitants.  La commune de Gros Morne est bornée au Nord par les communes de Saint Louis du Nord, du Borgne et de Bassin Bleu ; au Sud  par les communes des Gonaïves et de Terre Neuve; à l’Est par les communes de Pilate, du Borgne et des Gonaïves ; à l’Ouest par les communes de Terre Neuve et de Bassin Bleu.

Elle comprend 8 sections communales : 1ière  Boucan Richard, 2ième Rivière Mancelle, 3ième section Rivière Blanche, 4ième  section Acul, 5ième  Pendu, 6ième Savane Carrée, 7ième  Moulin, 8ième Ravine Gros Morne.

Activités et programmes développés

La diversité des écosystèmes du pays autorise la culture d’une grande variété de fruits, y compris des productions de climat tempéré.  La commune de Gros Morne offre en effet un écosystème très propice au développement de la production des mangues, notamment la mangue francisque. Elle est d’ailleurs l’une des principales zones actuelles de production.

D’après les différentes estimations, la production annuelle de mangues dans le pays  se situe entre 200.000 et 400.000 tonnes.  Par contre, la commune de Gros Morne à elle seule détient 40% de la production.

Un projet d’ « Appui à la Production et à la Commercialisation de Mangues Franciques » financé par l’Union Européenne à travers les fonds STABEX a été développé à Gros-Morne par ITECA en 2008.  Ce projet visait, de manière générale, à contribuer à la valorisation de la production de mangues dans la région en augmentant la quantité de mangues commercialisables et exportables.  Ce projet visait aussi à réduire le déficit de la balance commerciale nationale.

DSCN3512
DSCN3521

Les résultats obtenus:

  • La création d’une organisation de producteurs de fruits dénommée KOPKOMFG (Coopérative de Production et de Commercialisation de Mangues Franciques de Gros-Morne).  Le sigle correspond à l’appellation en langue créole. La  Coopérative est gérée par un Conseil d’Administration de 7 membres et compte actuellement 1400 membres.
  • Implantation de 65 vergers de mangues
  • Commercialisation de plus 30 000 douzaines de mangues au cours des trois dernières années (2010, 2011,2012)  par des exportateurs Haïtiens.
  • Régénérescence de la production des mangues francisques par l’implantation de 55 vergers et surgreffage de 2000 manguiers
  • Les mangues sont traitées de manière standardisée et stockées dans les conditions optimales avant leur commercialisation et les producteurs sont en meilleure situation de négocier leurs prix avec les exportateurs
  •  La quantité de mangues commercialisées à l’exportation s’accroit et les débouchés se diversifient
  • L’amélioration des conditions de stockage et de conditionnement des mangues et les producteurs sont en meilleure situation de négocier leurs prix avec les exportateurs

L’extension de ce projet est envisagée avec le support de CCFD-Terre Solidaire et de TROCAIRE avec plus de 2000 producteurs de mangues

Après le séisme du 12 janvier 2010, l’institution mène des activités structurantes et structurées dans le domaine de l’agriculture en vue d’améliorer les conditions de quelques paysans membres ou non membres des deux regroupements ROPYAMFG(Regwoupman peyizan Yaya Mazandou Gwomòn) et REFAPMAJG (Regwoupman peyizan Marijàn Gwomòn).

Le Programme post séisme poursuit un double objectif :

1)  Contribuer au renforcement de la souveraineté alimentaire par un apport en semence à plus 2000 familles paysannes.

2)  Soutenir les économies rurales des 8 sections communales de la commune de Gros Morne par l’apport en protéine tirée de l’élevage et de la vente de bétails.

Les résultats jusque là obtenus :

  • Distribution de 44 tonnes de semences d’haricot noir, pois de souche, pois congo, mais, sorgho… à plus de 2200 familles paysannes (Agriculteurs/Agricultrices).
  • Distribution de 404 chèvres créoles et 14 boucs améliorés à plus de 150 familles.
  • Construction de 14 centres/ parcs pour les boucs améliorés.
  • Appui  technique de 65 producteurs de mangues dans le suivi de 65 vergers de mangues d’une superficie de 0.25 ca.

Adresse du bureau de Gros-Morne
Gros-Morne, Carnifice, Route de Port-de-Paix
Tél : (509) 3717-8543, (509) 3734-3433
critecagrosmorne@yahoo.fr

Saint-Marc

Présentation géographique

Les actions développées par ITECA auprès des organisations paysannes au niveau des communes de Saint-Marc et Verettes dans le département de l’Artibonite, et Arcahaie dans le département de l’Ouest, sont conduites par son bureau régional à Saint-Marc. Ces communes, bien que situées  dans deux départements différents, sont limitrophes et font  toutes les trois parties de la région des Matheux.

Huit sections communales son concernées par l’intervention de l’ITECA dans cette région : Delugé, Bois Neuf, et Goyavier, respectivement 1ère, 2èmeet 3ème section de la commune de Saint-Marc ; Désarmes, Bastien et Terre Nette, respectivement 4ème, 5ème et 6ème section de Verettes ; 7ème section Fond Baptiste et 6ème section Diènette au niveau de la commune d’Arcahaie. Elles abritent au total une population de 175.000 habitants environ, dont plus de 69% sont ruraux, et, 93% des actifs occupés à travers celles-ci se concentrent particulièrement dans l’agriculture.

Activités et programmes développés

Actuellement, ITECA mène avec ses partenaires, deux grands programmes au niveau de la zone : Le Programme d’Intervention Post-Séisme (PROGRIP) qui prend fin en Aout 2013, et le Projet de Renforcement des Capacités Productives et Organisationnelles (PRECO).

Le premier a été lancé en 2010 après le tremblement de terre pour faire face aux défis posés par le nouveau contexte. Il est l’émanation d’un ensemble de réflexions faites au sein de l’ITECA avec les organisations paysannes après le tremblement de terre du 12 Janvier 2010 sur les conséquences de ce dernier sur la paysannerie, qui n’a pas été directement touchée par le séisme mais qui en revanche a été très affectée par l’afflux des déplacés vers celle-ci.

Le second est considéré comme étant le prolongement du premier et de nouvelles perspectives offertes aux interventions développées par ITECA dans la zone. Il met en exergue la nécessité de consolider les structures organisationnelles mises en place et/ou renforcées par ITECA à travers ses actions, de fournir un accompagnement technique aux paysans par la formation comme instrument clé et de créer des infrastructures agricoles appropriées afin de contribuer à la diminution de la vulnérabilité alimentaire et économiques des populations concernées.

Par ailleurs, ITECA continue de mener à travers son bureau régional et de manière cohérente avec les programmes précités,  des actions visant l’accompagnement et le renforcement du mouvement paysan.

En effet, les principaux domaines ayant fait l’essence des interventions de l’ITECA dans la région sont :

  • La Formation
  • Le Renforcement organisationnel
  • La Production végétale et animale
  • Le Genre
  • La Création d’infrastructures agricoles
DSCN1271 DSCN1437

Adresse du Bureau de Saint-Marc
Bois-neuf
Tél : (509) 2228-3286
critecasaintmarc@yahoo.fr

Savanette 

Présentation géographique

La commune de Savanette présente géographiquement l’aspect d’une vallée étroite encadrée par deux (2) versants de montagne.  Sa superficie est de 201.07 km².  Elle compte 29700 habitants avec un taux d’urbanisation de 8%.  Et elle comprend deux sections communales :

-1ere Section Colombier d’une superficie de 69.45 km2 comprenant 8000 habitants
-Et la 2e Section La Haye mesurant 131.62 km² avec 7000 habitants

Cette commune qui est frontalière avec la République Dominicaine est dotée d’une grande diversité agricole qui lui permet de produire des céréales, des légumes, des tubercules et des racines des légumineuses, le café, les fruits. Le potentiel en arboriculture fruitière est particulièrement important : avocat, chadéquier, oranger, papayer, fruit de la passion, etc.

Activités et programmes développés

Des activités liées à l’élevage

Dans le but d’apporter une amélioration dans la vie socio-économique des jeunes paysans de cette commune, une activité d’élevage de poules pondeuses de races améliorées se développe dans la zone.

Des activités d’appui en semences 

Pour faire face aux besoins de semis au moment  des grandes périodes de plantation et de la mise en place d’une banque de semences,  on apporte un appui en semences vivrières ou de grains aux familles paysannes encadrées par le programme.

Des activités liées à l’appui de la mise en place d’une coopérative de producteurs d’avocat 

En vue d’augmenter les revenus des producteurs et productrices d’avocat et d’augmenter la quantité et la qualité des avocats de la zone, des activités liée au développement de cette filière se développent au niveau de la commune.

Des activités liées au renforcement organisationnel 

A travers ces activités, un travail de sensibilisation sur des  notions civiques et politiques se réalise aux membres des organisations de la commune en vue de les aider à comprendre leur rôle entant qu’acteur social.

 0 00

Adresse du bureau à Savanette
Corosse
Tél : (509) 2228-3305
critecasavanette@yahoo.fr

© 2017 ITECA | Design Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress